Homélie du dimanche 21 novembre 2021



Lorsque l’on parle de royauté cela nous fait penser à une domination de l’autre. Aujourd’hui notre roi en Belgique a un pouvoir de plus en plus diminué. Il n’empêche que la tentation de dominer autrui est inscrite en chacun de nous. Lorsque nous proclamons Jésus Roi de l’univers il s’agit d’une royauté qui ne domine personne. Elle est celle de celui qui est le plus grand lorsqu’il se fait le plus petit pour servir ses frères. Jésus se met à genoux et lave les pieds de ses disciples et il nous invite à faire de même. Cette notion de service est présente au niveau des humains mais aussi au niveau de toute créature, animée ou inanimée. Je pense aux feuilles mortes à mes pieds. Celles-ci vont encore servir en devenant de l’humus qui va permettre à la vie de reprendre au printemps.

Dans l’univers entier, tout est au service de tous. Toute la création est au service de nous et de Dieu. Nous avons besoin d’air et sans eau, nous ne pourrions pas vivre.

Nous sommes interdépendants. Même le Fils de Dieu a pris corps et il s’inscrit dans une longue gestation de treize milliards d’années. Les cellules dont nous sommes faits se sont développées dans les étoiles. Le Fils de Dieu est le fruit de toute cette gestation. Lorsqu’il parle de lui, ne dit-il pas qu’il est le Fils de l’homme, le fils muni d’un corps, comme fruit de la nature et de toute cette humanité.

Il y a une tentation : abuser de notre univers. Jésus nous rappelle la finalité de l’univers : être au service, comme Jésus, le Serviteur par excellence, l’alpha et l’oméga de l’histoire de l’univers. Jésus est venu redresser ce qui avait été tordu dans l’univers. Dans l’Eucharistie nous reprenons tous les éléments de la vie.

Le blé pousse grâce au soleil et aussi à la pluie dans une bonne terre. Notre pape nous rappelle dans Laudato Si le beau cantique des créatures de St François qui est une prière cosmique. Nous sommes participants de cette nature et de cet univers. Tout est assumé en Jésus Christ.

Nous fêtons aujourd’hui le Christ Roi de l’univers.

Demandons au Seigneur que nos corps soient progressivement transfigurés, comme celui de Jésus à la Transfiguration et lors de la Résurrection.


Résumé de l’homélie du Père Michel Bacq sur base des notes prises par Philippe De Groote