VOUS SEREZ MES TÉMOINS

Le dimanche de la mission universelle sera célébré dans quelques jours, sous le thème chois par le pape François pour cette année : « Vous serez mes témoins » (Actes I,8). Que signifie et comment être témoin de Jésus plus de 2000 ans après son passage sur terre ? Missio Belgique vous propose quelques pistes d’action et de réflexion à ce sujet.






https://www.missio.be/fr/webshop/


Plus de deux mille ans après, comment envisager cette mission que Jésus confie à ses disciples? Dans un monde miné par tant de crises, tant de situations de violence qui s’apparentent, comme l’écrit le pape François, à « une troisième guerre mondiale par morceaux » (Fratelli Tutti, 25), comment en effet accomplir cette mission d’attestation de l’Amour infini de Dieu pour le monde, à laquelle chaque baptisé.e est appelé.e? Dieu a tant aimé le monde, nous dit à ce propos Jésus, « qu’Il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle. » (Jn 3:16). Comment être témoin de cette Bonne Nouvelle aujourd’hui? C’est autour de ces questions directrices que s’articule la campagne missionnaire 2022, qui a précisément pour thème « Vous serez mes témoins » (Act I,8).


Saint Jean-Paul II disait ceci à ce sujet: « L’homme contemporain croit plus les témoins que les maîtres, l’expérience que la doctrine, la vie et les faits que les théories. » (Redemptoris Missio, 42). Ces propos indiquent à la fois l’enjeu principal et le défi primordial du témoignage chrétien aujourd’hui, celui de l’authenticité, d’où découle la crédibilité. Dans nos sociétés sécularisées et redevenues des terres à missionner ou à moissonner, ce défi s’entend désormais comme celui de mener une vie personnelle, familiale, communautaire qui, de par sa conformité à l’Évangile, contraste avec les valeurs dominantes (individualisme, recherche effrénée du profit, etc.) ; une vie marquée par la gratuité du dévouement personnel pour les autres, la charité envers les pauvres, les petits, les opprimés, les plus vulnérables ; une vie qui de ce fait suscite interrogations, interpellations et conversions ; une vie donc qui, par son exemplarité, irradie, attire et contribue in fine à l’avènement d’un nouveau printemps de la foi.


C’est ce dont témoigne notamment la vie de Pauline Jaricot, la fondatrice de Missio (des Œuvres Pontificales Missionnaires), béatifiée le 22 mai dernier à Lyon. Par amour pour Dieu, et pour que la Bonne Nouvelle soit annoncée aux quatre coins du monde, elle a mobilisé matériellement et spirituellement tout son entourage, et s’est elle-même dépouillée, pour créer le fonds de solidarité universel de l’Église.


La vie de Pauline Jaricot nous enseigne ainsi que seule l’expérience personnelle de l’amour de Dieu, à travers le cœur à cœur quotidien, et la grâce de l’Esprit Saint, peuvent permettre aux chrétien.nes d’aujourd’hui de reprendre à leur compte, de manière crédible et féconde, ces paroles des apôtres : « ce que nous avons vu et entendu, nous vous l’annonçons, à vous aussi, afin que vous aussi vous soyez en communion avec nous. » (1 Jn 1, 3). C’est pourquoi de tout temps, être un témoin crédible de Jésus, c’est avant tout, à la manière du bon Samaritain, transmettre sans discrimination aucune l’amour de Dieu autour de soi, mais aussi, comme Pauline Jaricot, contribuer à ce qu’il soit transmis aux quatre coins du monde, afin que tous les chrétiens soient en communion. C’est la prière finale de Jésus en quittant ce monde : « Père je te prie pour que tous soient un ». (Jn 17, 21-22).


C’est à cette communion que travaille Missio au quotidien, afin que toutes les communautés chrétiennes se soutiennent comme les membres d’un seul et même corps (Rm 12,5). Puissiez-vous, à cet effet, tout au long de la campagne missionnaire 2022, vous joindre à nous, à travers la prière et vos contributions au fonds de solidarité universel de l’Église qui rend cette communion vivante et concrète. Vous pouvez y contribuer en ligne via notre site www.missio.be, ou directement sur le compte de Missio : BE19 0000 0421 1012.


D’avance merci pour votre soutien


Emmanuel Babissagana, Missio Belgique