Synodalité



Pendant des siècles, lorsque des problèmes se posaient dans l’Église, on considérait que c’était au Pape de s’en charger, avec son conseil, le Collège des Cardinaux, et son administration, la Curie romaine. Au siècle passé, le Concile Vatican II a redit l’importance du Peuple de Dieu et insisté sur le rôle des Églises locales. C’est pourquoi, régulièrement, depuis, les papes convoquent à Rome des réunions de réflexions, les synodes, où des évêques nommés par les Conférences épiscopales viennent apporter leurs avis au Pape sur un sujet particulier. De cette manière, on espère qu’une information directe et vraie soit donnée sur les situations et les questions relatives à la vie interne de l’Église et à l’action qu’elle doit mener dans le monde d’aujourd’hui.


Cette forme de consultation n’a pas perdu sa pertinence. Mais face aux graves difficultés que rencontre l’Église aujourd’hui, conscient que l’effort de tous est nécessaire pour réformer ce qui doit l’être et que s’appuyer exclusivement sur l’appareil ecclésial pour combattre le cléricalisme, cette arthrose du corps du Christ, ne peut suffire, le pape François a décidé d’une étape supplémentaire. Il demande aux fidèles, gardiens du sens de la foi, de se mettre en marche ensemble (syn-odos, en grec), de se réunir pour partager sur ce qui fait l’essentiel, de mettre au jour ce qui blesse le corps, l’empêche d’aller à la rencontre du Christ et des hommes de ce temps. Faisant cela, il revient à la pratique de l'Église primitive où on ne décidait rien "sans votre conseil et sans le suffrage du peuple, d'après mon opinion personnelle" (Cyprien, évêque de Carthage, au IIIe siècle). Cette démarche, nous, communauté du Blocry, avons décidé de la faire nôtre. C’est pourquoi nous invitons chacune et chacun, là où ils se trouvent, à prendre le temps de réunir nos frères chrétiens, proches ou éloignés de l’Église, tous ceux que cette question habite, à écouter ce qui s’exprime et à nous le faire connaître, de telle manière que cela puisse être transmis à ceux qui ont charge d’informer le Pape et de l’aider à mettre en œuvre les réformes nécessaires.


Ceux qui souhaitent s’inscrire dans cette démarche peuvent trouver sur le site du Vicariat du Brabant Wallon des outils pour vivre au mieux ces rencontres synodales. Outils-pour-vos-rencontres-synodales. Nous mettons également sur le site un document reprenant les principales thématiques proposées (Questions_Synode).


La synthèse des réponses peut être envoyée à l’adresse : jeanpierre55gerard@gmail.com. L’ensemble des contributions sera ensuite transmis aux coordinateurs synodaux du diocèse.


Charles DELHEZ Isabelle STAES Jean-Pierre GÉRARD