Lorsque je m’adresse à la Réalité ultime


La consolation de l’ange, Frédéric Lenoir —


Ma raison conçoit Dieu comme la substance de tout ce qui est, mais mon cœur s’adresse à lui comme un enfant parle à son père, à sa mère. Car l’amour est l’énergie la plus puissante au monde et quand notre cœur est rempli d’amour, on ressent le désir de s’adresser à quelqu’un. L’amour est la mélodie secrète de l’univers. Celle qui fait vibrer tous les êtres vivants et les relie entre eux. C’est la Réalité ultime et cette Réalité ultime, cela ne me gêne pas de l’appeler Dieu lorsque je m’adresse à elle. Puisque comme le dit cette parole de [saint Jean], qui résume l’essentiel du message biblique, « Dieu est amour ».