Florilège des partages à la messe du 24 avril 2022



  • St Thomas, appelé Didyme est bien notre jumeau. La foi et le doute vont de pair en nous. Si je doute, je cherche à éclairer ma foi. Foi et doute sont comme des jumeaux. Le doute me permet de renouveler ma foi.

  • Les disciples étaient verrouillés par crainte des Juifs. Jésus a cependant pu enter. Ceci nous fait penser au tombeau dont Jésus a pu sortir vivant.

  • Jésus souffla sur ses amis. C’est un peu comme une maman qui souffle sur la brûlure de son enfant, et ce souffle est vie.

  • Jésus invite à voir ses mains à Thomas et à toucher. Il espère surtout qu’il entendra la voix intérieure qu’il lui adresse.

  • Les portes sont fermées et pourtant Jésus est présent. Si nous nous barricadons il ne pourra entrer.

  • Croire sans voir est une grâce qui nous est donnée par le souffle de Jésus.

  • La paix à accepter avant d’être envoyé.

  • Reconnaître c’est bien naître avec.

  • Jésus fait sauter les verrons de la peur et donne sa paix. Il insiste pour que l’impossible se passe.

  • Jésus est parmi nous et il rejoint Thomas là où il en est. Il l’invite à une foi qui lui permette de voir clair.

  • Les péchés peuvent être retenus. C’est une immense responsabilité qui nous incombe

  • Jésus gonfle ses joues pour souffler sur nous et il envoie son Esprit à chacun pour que nous soyons vivants avec lui.

  • Jésus pardonne l’abandon de ses amis et leur donne la paix qui leur permet de partir en mission.

Propos recueillis par Philippe De Groote.