Homélie du dimanche 13 mars 2022

Genèse, 15, 5-12.17; Philippiens 3, 17 à 4,1; Tite ; Luc, 9, 28b-36


L’évangile de la transfiguration que nous avons lu aujourd’hui est un texte très important, car les apôtres viennent d’apprendre que Jésus allait mourir sur la croix et ce n’est pas vraiment une bonne nouvelle… Mais dans la prière, Jésus et les apôtres avec Lui comprennent que cela vaut la peine de continuer, car au bout du chemin, il y a la pleine lumière et elle est déjà resplendissante sur les vêtements de Jésus.

Notre baptême, c’est justement revêtir la lumière de Jésus vivant et c’est d’ailleurs la raison pour laquelle le prêtre porte, lors des célébrations, un vêtement blanc, vêtement de notre baptême.

Une chance d’être chrétien

Certains disent que Dieu n’existe pas : on ne sait pas ce qu’on vient faire sur la terre et après, il n’y a rien… D’autres disent: oui, il y a Dieu, mais on ne sait pas qui Il est…

Nous, chrétiens, nous ne savons pas non plus très bien qui est Dieu, si ce n’est qu’Il s’est manifesté par Son Fils, Jésus et nous a dit de L’écouter. La plus belle image ou icône de Dieu, c’est le visage de Jésus et c’est en essayant de Le regarder que je découvrirai peu à peu qui est Dieu.

Dieu n’est donc pas simplement un mot, un concept ou ce que je crois et j’ai la chance incroyable de pouvoir Le voir sur le visage de Jésus.

Dieu se révèle par l’homme, croyant ou incroyant

Certes, pourrait-on dire, mais cela, c’était il y a deux mille ans et qu’en reste-t-il aujourd’hui ? Eh bien, Dieu, c’est aussi le visage de chacun et de chacune d’entre nous. Si nous voulons bien vivre un petit peu comme Jésus et nous laisser illuminer par Lui, les gens pourront découvrir le visage de Dieu à travers nous.

Etre chrétien, c’est croire que Dieu se révèle en un homme, Jésus et cette révélation continue à travers tous les hommes: que nous soyons croyants ou incroyants, nous sommes révélation de Dieu. Que la lumière de Dieu nous vienne aussi de personnes non chrétiennes, comme c’est extraordinaire !

Et qui est ce Jésus ? Chacun peut en dire quelque chose dans sa manière de vivre et la catéchèse est un début de chemin avec Lui.

Mais on n’a jamais fini de Le connaître : à tout âge, nous découvrons encore du nouveau dans l’Evangile et montons peu à peu dans la joie au sommet de la montagne. Le sommet de cette montagne est toutefois caché dans les cieux…

Résumé de l’homélie sur base des notes prises par Huguette Dardenne