Homélie du dimanche 5 décembre 2021



  • Comme l’odeur des arbres : vivons par l’intérieur le goût de l’Espérance au plus profond de notre coeur. Oui, tous nos ravins seront alors comblés… Comme Jean-Baptiste prêchant sur les bords du Jourdain, à l’entrée de la Terre promise … Comme le firent après lui d’illustres hommes ou évènements sous l’empire romain/ Pax Romana, la Renaissance/ Humanisme/Révolution Française… Oui, l’histoire est une suite d’exodes successifs…. Nous sommes, quant à nous, en Chemin et laissons-nous nous imprégner par ce qui nous dépasse au plus profond de notre être... Tout cela demeure une forme passive de l’oeuvre de Dieu : oui, le prophète Isaïe va plus loin que les évangélistes : « Tout être vivant verra le Salut de Dieu »…Voilà le coeur de notre FOI !... Mettons-nous en route dans une même espérance. Oui, il nous faut pour cela de la Consolation : « Consolez mon Peuple, dit le Seigneur… Notre monde présent, ne manquerait-il pas alors d’intériorité ?...

  • Notre Pape François demande à Dieu la Consolation, facteur d’enrichissement de notre FOI et des gestes d’Amour. Par elle, nous sommes invités dans la clairvoyance à discerner ce qui est important dans la remise en ordre de notre maison…

  • Lettre de Saint Paul : après s’être réjoui, l’apôtre poursuit que notre consolation est basée sur la même Foi. Oui, Seigneur, aide-nous à progresser dans une même clairvoyance pour discerner ce qui est important et de ce qui ne l’est pas dans nos vies de tous les jours…. Aide-nous à remettre de l’ordre dans notre propre Maison.

  • En conclusion : ayons une pensée toute spéciale pour la France, cette terre chargée d’histoires qui est en déclin (journal Le Point) et ayons une pensée toute spéciale pour l’Église de France en ces temps qui lui sont difficiles à vivre…

Résumé de l’homélie du Père Charles sur base des notes prises par Dominique Cassou-Mounat